Seule lumière dans la noire nuit sans fondP1090794
L'écume étincelle en tourbillons glacés.
C'est de son suaire que sortent les moribonds
Pour un effrayant défilé de trépassés.
On voit les lueurs défiler dans la lande
En quête d'une tombedans leur terre aimée,
Il faut te cacher, il faut que tu attendes
Car un spectre dans ton corps pourrait s'incarner.
On perçoit dans les cris du vent sa charette,
L'Ankou court la lande avec son rire glacé
Et prie pour qu'auprès de toi il ne s'arrête ,
Qu'avec sa faux il ne te fasse trépasser.

Un long poème ? Non une chanson de geste plutôt, ou effectivement comme le livre est sous titré un poème épique et fantastique. Un petit garçon écoute ses grands parents lui  parler de la légende de la presqu 'Ile de Crozon, de sa lutte face à l'océan , des légendes bretonnes.

Une vraie musicalité se dégage des ces 70 pages ; l'histoire coule au milieu des alexandrins , des rimes et les images roulent au milieu des mots. C'est un plaisir à plusieurs niveaux : le rythme des mots , les vers qui s'enchainent évoquent tour à tour l'Océan, les côtes déchirées de la Bretagne mais également la lande ondoyante. Il y a aussi une histoire, une légende , ce n'est pas qu'un exercice de style.

Je vous engage vraiment à la découvrir aux édition exaequo même si vous n'êtes pas habitué à lire de la poésie. Bien au contraire c'est une jolie porte d'entrée. Après en tant que musicien je vous conseillerai de vous réciter les vers dans la tête , d'en chercher le rythme, la musique.

J'ai en outre la chance de connaitre l'auteur , ce qui me permettra d'approfondir l'oeuvre avec lui. C'est vraiment un talent que j'envie.