P1110455Alors durant ces deux dernières semaines, le côté ludique et la peinture des figs ont été en bernes. Et reprendre ce week-end ne fut pas des plus facile. Quand on perd le rythme, ce n'est pas gagné de reprendre. En plus la chaleur n'aide pas ; je n'arrive pas à garder un minimum d'humidité pour que mes peintures ne sèchent pas trop vite.

Bref sortir les pinceaux pour continuer mes figs n'a pas rencontré un grand enthousiasme chez ma petite personne. Aussi me suis je tourné vers un projet en stand by depuis plusieurs mois , à savoir terminer ma table Malifaux. J'aurais du le faire pour le tournoi Malifaux de la guild con III, mais les finances n'ont pas suivi.
Là j'ai investi dans un décors de la marque TT combat, à savoir  un décor industriel, mais axé western. Encore que l'on puisse le transposer à différentes époques , soit sous forme de ruine, soit pour du steampunk, un monde SF reculé et à la traine au point de vue technologie etc. J'ai choisi donc de monter ma table malifaux en complétant mes maisons avec cette mine .
Pour ce faire ces décors en mdf sont vraiment très sympas. J'ai investi directement sur le site britannique de TT combat et la livraison fut somme toute assez rapide. Contrairement à mes précédentes expériences avec les décors en mdf , le dépunchage fut aisé (mis à part quand même deux, trois picots arrachés mais bon il faut quand même rester à hauteur de sa réputation). Ensuite , pour le montage ... et bien il n'y a pas de notice. Et certes les décors peuvent paraitre simple mais un coup d'oeil sur des vidéos et sur quelques images n'est pas du luxe.

Je ne suis pas fan de toutes pièces (notamment les petits tas de caillous (ou de charbon ) , les pics , les tonneaux ) : je trouve tout ça trop grossier enP1110471mdf. Par contre pour les batiments, la roue à aube, le quai , les rails et les maisons c'est du tout bon. Montage au final facile quand on a compris où vont toutes les pièces . La colle  à bois est évidemment nécessaire  pour rigidifier l'ensemble. Par contre je n'ai pas collé les toits des bâtiments , histoire de pouvoir jouer à l'intérieur.

Une fois à peu près sec et pour le coup merci la chaleur ambiante, c'est parti pour le passage des bombes. Bon quelques soucis au séchage pour ma bome marron (chocolat) qui m'a fait quelques petites grumeaux , notamment sur les rails. Rien qui ne soit rattrapable, soit par une légère abrasion, soit en mettant en valeur ce texturage pour montrer les ravages du temps.

P1110472A venir maintenant la partie la plus longue , c'est à dire les finitions en peinture. J'ai appris de mes déboires précédents, et je vais suivre les conseils en passant un voile de vernis sur les maisons histoire de permettre à mes jus d'accrocher, ce qui n'est pas évident avec ces bombes. Pour rappel je les ai achetées chez cultura : elles ont un bon pouvoir couvrant, la peinture ne sèche pas dans les buses, on ne pert pas la moitié de la bombe, mais son défaut est d'être répulsives à l'eau (ce qui peut se comprendre car ce sont des peintures pour faire des graff) et le prix est des  plus doux. 

A bientôt pour la suite.