Cela faisait longtemps que je n'ai pas parlé de bande dessinée, et pourtant l'été dernier j'en ai lu beaucoup mais je pense que les auteurs de BD m'en voudront un peu. En effet je n'ai pas les moyens et la place pour lire et acheter autant que le voudrais . Attention pas de téléchargement sauvage pour autant mai sje me limite à certaines séries. j'ai découvert également une appli pour imachin qui permet de lire BD et livres sur un ipad. Attention ca ne remplace pas le plaisir d'avoir une BD ou un bouquin entre les mains, mais ca permet de découvrir le premier , ou les deux premiers tomes d'une série et d'aller chercher la suite si on a accroché. En outre, j'ai rattrapé un peu de mon retard BDlivore en prenant des séries entières dans ma bibliothèque municipale.

Pourquoi ce petit mea culpa ? Parce que depuis plusieurs mois je voulais vous parler de nombreuses séries comme Orbital ou le guerrier de métal,sans en avoir eu le temps.

T 11Je rattrape donc mon retard disais je en vous parlant d'une série que je suis depuis le début , à savoir la série Hauteville Hous, du steampunk excellent de plus en plus ésotérique, avec un plan à l'échelle mondiale que l'on sent derrière la destinée de Gabroche ou Républicains d'Hugo, Impériaux de Napoléon 3, sudistes de Jefferson etc vont découvrir .....

Et non pas de spoiler ici ! Le tome 11 : La Hague,  permet de suivre une bataille homérique franco française notamment. Quant au tome 12 : Le puit de Jacob, il fait à nouveau rebondir l'histoire et laisse le lecteur sur un clifhanger qui va encore faire enrager en attendant le tome suivant.

Si l'on devait rattaché cette série de BD à un jeu de figurines, tout le "background" est présent à travers ces 12 tomes, il y a de multiples factions, de quoi éditer des figurines steampunk originales, typées, et différentes en fonction des factions. Que neTome 12sais je sculpter ....

Sinon; si vous ne connaissez pas cette série, je vous conseille de vous ruer dessus sans tarder. Avec 12 tomes , toujours prenants, même si parfois on aimerait plus de pages (mais c'est le "défaut" du format préétabli de la BD) , vous aurez de quoi lire. On sent des cycles , des fins provisoires tout au long des différents tomes mais l'histoire perdure sans artifice . Vivement la suite !